Wednesday July 23rd 2014

Plan d’Elimination d’Ingabire Victoire par les Services Secrets Rwandais

Read English version of this article here

Les services secrets militaires rwandais (DMI) en collaboration avec la police nationale auraient orchestré le complot visant à inculper et à éliminer Madame Victoire Ingabire Umuhoza sur bases d’accusations de participation à des activités terroristes.

General Rwarakabije

Suite à une fuite d’informations dans les services secrets de Kagame, le rédacteur en chef du Journal Umuvugizi Jean Bosco Gasasira a révélé qu’un plan d’élimination de Madame Victoire Ingabire a été conçu par le colonel Dan Munyuza assisté par le Général  Rwarakabije.  

Le Général Rwarakabije a été chargé d’une mission de trouver un agent qui pourrait jouer le rôle central dans l’exécution du plan. Il a été chargé d’engager des agents d’ethnie Hutu membres de la rébellion FDRL qui seraient aussi fiables que facilement influençables pour collaborer dans ce plan Machiavélique, révèle le journal Umuvugizi  de vendredi le 15 Octobre.

Le journal a confirmé que «le Général Rwarakabije a choisi un de ses anciens hommes du FDRL, un certain Major [Vital] Uwumuremyi qui est arrivé au Rwanda il y a quelques mois avec son groupe. Une fois au Rwanda, il a reçu la mission de retourner au Congo pour espionner ses camarades. Il a effectué sa mission secrète à plusieurs reprises avant de pouvoir gagner confiance de ses commanditaires. Les renseignements reçus nous confirment qu’il aurait reçu une somme importante d’argent pour le convaincre et gagner sa confiance. ”

Il est aujourd’hui connu que, lorsque le Général Kayumba et le colonel Karegeya ont déserté et fui le pays, les services secrets militaires de l’armée de Kagame ont entamer le plan de les accuser de crimes de terrorisme afin qu’ils puissent être ramenés au Rwanda. Le plan avait aussi l’objectif de les diaboliser enfin de les isoler surtout que ces deux hommes ont des supporteurs dans l’armée et de la communauté civile de la partie du FPR.

Umuvugizi confirme également que ce n’est que dans le plan élaboré par le DMI qu’une armée fantôme appelée CDF (Coalition des Forces Démocratiques) a été inventé, communiqués de presse et tracts à l’appui. En réalité, ce groupe armé n’existe pas. Il n’a été inventé que pour créer des motifs pour l’extradition vers le Rwanda des généraux de l’armée en exil.

Plan recyclé

“Lorsque cette stratégie n’a pas fonctionné comme prévu, l’Afrique du Sud ayant refusé d’extrader les deux généraux, le plan a été redirigé à l’arrestation de Mme Victoire Ingabire Umuhoza, en utilisant l’agent Major Uwumuremyi.

Ceci était une réaction au fait que les accusations antérieures à l’encontre de Madame Victoire Ingabire ont été largement considérées comme fausses.” Umuvugizi continue.

La communauté internationale continue de condamner les lois controversées sur l’idéologie du  génocide  sur base des quelles les accusations commune sont utilisées comme outil politique pour étouffer l’opposition. Sur ce, le gouvernement de Paul Kagame aurait même accepté d’entreprendre une révision de ces lois.

“Les services secrets ont soigneusement planifié le dossier de Victoire Ingabire. Lorsque le complot a été correctement mis au point, le plan a été soumis à Kagame qui l’a accepté. Il a immédiatement commencé à souligner qu’il n’est pas illégal d’inculper un membre de l’opposition quand il s’est rendu coupable. Il a transmis le plan à la police et au procureur general afin qu’ils puissent commencer à agir. Agent Uwumuremyi était déjà prêt à accuser faussement Victoire Ingabire de participer à la formation du dit groupe armé”

Kagame a délibérément insister dans ses déclarations à la presse internationale qu’il n’était pas illégal d’arrêter et traduire en justice quelqu’un qui menace la sécurité nationale. Cet argument a été également entendu dans son discours lors de la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement il ya quelques jours. Il s’est plaint que la communauté internationale lui demandait de permettre à ses adversaires politiques d’agir aisement alors qu’elle, dans leur pays, punissent ceux qui sont opposés à leurs politiques gouvernementales: «Nous savons qu’ils ont arrêté un membre du parlement en raison de ses opinions antimusulmane, mais ils condamnent notre mise en état d’arrestation ceux avec l’idéologie du génocide » a dit Kagame.

Il a continué à souligner le même argument et que [la communauté internationale] n’ont pas le droit de le qualifier de dictateur. Ces déclarations avaient l’objectif de préparer le projet d’arrestation de Madame Victoire Ingabire.

En ce moment, la communauté internationale, les pays donateurs en particulier, font pression sur Kagame d’accepter de former un gouvernement avec des membres de partis d’opposition. Avec son plan, il serait donc en mesure de prouver que l’opposition n’est composée que de personnes contestables. Une autre raison est que Ingabire était devenu assez compétitive à Kagame depuis qu’elle ose de le critiquer publiquement et de collaborer efficacement avec les donateurs sur les questions politiques rwandaises. Elle était un sérieux obstacle à la politique étrangère de Kagame.

Bernard Ntaganda approché par Kagame

Un autre fait qui a été révélé par l’informateur du journal est que, comme la communauté internationale faisait pression sur Kagame, il aurait conçu un plan de s’approche de Me Bernard Ntaganda [président du Parti  Socialiste qui est présentement en prison] pour l’utiliser au dénigrement de Mme Victoire Ingabire . Le plan a été d’attirer Ntaganda sur le côté du gouvernement, comme ça s’est passé avec tant d’autres politiciens de l’opposition, tels que [le sénateur Stanley] Safari, qui ont contribué la destruction de leur propre partis politiques en échange de bon postes de travail.

Les informations reçues auraient confirmé que [Ntaganda] a été rencontré en prison et a été invité à signer des déclarations de demande d’excuses à Kagame tout en déclarant qu’il renie Victoire Ingabire. En échange, il devait être libéré de prison et récompensé par octroi d’un poste important au sein du gouvernement. L’informateur a révélé qu’il a été rappelé au bureau directeur de la prison “1930″, pendant la nuit pour rencontrer les agents chargés de le convaincre. Il aurait même été amené à l’extérieur de la prison pour le convaincre encore plus.

Bernard Ntaganda à catégoriquement refusé de signer. Comme punition, il a été transféré dans une cellule d’isolement et reste dans des conditions atroces.

Selon le journal Umuvugizi, les informations reçues confirme que «Victoire Ingabire sera administrée une sorte de poison lent pour mettre fin à sa carrière politique. En même temps, les agents de renseignement spéciaux infiltrés dans les missions diplomatiques au Rwanda travaillent sans relâche pour convaincre les ambassadeurs que Victoire Ingabire faisait partie du dit groupe armé terroriste

Dès son arrivée au Rwanda, Mme Victoire Ingabire a été accusé d’idéologie et de la négation du génocide ainsi que de collaborer avec le groupe armé FDRL. Elle est prétendument accusée de fournir un soutien financier au groupe armé.

Aujourd’hui, toutes ces allégations ont changé. Elle est maintenant accusée d’avoir participé à la formation d’une nouvelle armée CDF et de lui fournir des armes. Jean Bosco Gasasira, le rédacteur en chef du journal Umuvugizi, qui est familier avec ces charges qui changent tout le temps a confirmé que ce n’est que pure invention. Cette culture au sein du parti FPR dirigé par Paul Kagame a coûté des vies de nombreuses personnes innocentes qui ont la malchance d’avoir différentes opinions politiques que celle du Président.

10 Comments for “Plan d’Elimination d’Ingabire Victoire par les Services Secrets Rwandais”


Leave a Comment

Related Posts

Les reasons pour lesquelles vous ne devrez pas suivre Victoire Ingabire Umuhoza
Les reasons pour lesquelles vous ne devrez pas suivre Victoire Ingabire Umuhoza

Si vous suivez Victoire Ingabire Umuhoza pour ces simples raisons, ne perdez pas votre temps. Ne vous embêtez pas [Read More]

Cellule d’Isolement de Victoire Ingabire Déjà Préparée
Cellule d’Isolement de Victoire Ingabire Déjà Préparée

La Prison de Kigali aurait reçu l'ordre de préparer la cellule d'isolement pour Victoire Ingabire Umuhoza, révèle [Read More]

Mot « génocide » retiré de la version finale du rapport du HCDH
Mot « génocide » retiré de la version finale du rapport du HCDH

Comme le Rwanda participe à une importante mission de maintien de la paix au Darfour, il aurait obtenu que certains [Read More]

Rwanda: Le Génocide des Tutsis, Qui en Est Responsable?
Rwanda: Le Génocide des Tutsis, Qui en Est Responsable?

Le débat sur le génocide rwandais ou génocide des tutsi, c’est selon, a soulevé des passions. Mais avant [Read More]

Joseph Kabila, témoin ou un des acteurs des massacres?
Joseph Kabila, témoin ou un des acteurs des massacres?

Depuis la publication par le quotidien français “Le Monde”, daté du 27 août dernier, des extraits de ce [Read More]

RDC: Lettre Ouverte aux Députés Européens: Le Peuple Congolais Demande Justice!
RDC: Lettre Ouverte aux Députés Européens: Le Peuple Congolais Demande Justice!

Bruxelles, le 13 septembre 2010. PARLEMENT EUROPEEN Bât Alberto Spinelle Rue Wiertz 60 Bruxelles 1040 Mesdames, [Read More]

La RDC ou la République des Inconscients
La RDC ou la République des Inconscients

By Congo Collectif SOS RDCongo Le réquisitoire du sénateur Modeste Mutinga, dans son ouvrage intitulé « RD Congo, [Read More]